Conditions de détention et d'entraves à sa liberté d'expression !!


break_the_egg_256px_reasonably_small

Ekaterina Samoutsevitch, membre du groupe Pussy Riot remise en liberté récemment, a déposé un recours à la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), se plaignant de ses conditions de détention et d'entraves à sa liberté d'expression, a indiqué vendredi son avocate.

Privation de sommeil, d'eau et de nourriture

La jeune femme, dont la condamnation à deux ans de détention a été transformée en sursis la semaine dernière, a déposé un recours préliminaire, se référant à l'article 3 de la Convention européenne des droits de l'homme sur la torture...

Sur le même sujet:

 


RAPPEL: Le Lien rouge du titre, vous envoi sur l'article original (Texte,Photos…)