La politique sécuritaire désastreuse du gouvernement tunisien.


break_the_egg_256px_reasonably_small

Les violences et les destructions qui ont lieu à l'ambassade des Etats-Unis à Tunis sont le résultat de la politique sécuritaire désastreuse du gouvernement tunisien.

Depuis plus de dix mois,  les appels au meurtre, les agressions, les exactions de la part d'individus et de groupes dits "salafistes" se sont multipliés sur l'ensemble du territoire national, sans rencontrer de réponse résolue à y mettre un terme.

Les simulacres d'arrestation, suivis de rapide libération, n'ont fait que démobiliser les forces de sécurité et accroître l'arrogance et les méfaits des auteurs des violences. Cette politique, nous le savons, est dictée par les dirigeants du parti Ennahda qui utilisent la mouvance radicale pour faire régner un climat de terreur au nom du sacré, tout en maintenant une façade d'apparente modération.

Les signataires du présent appel exigent la démission immédiate du gouvernement, qui doit assumer sa responsabilité, afin de préserver la Tunisie de l'opprobre, et de laisser les charges de l'Etat à des femmes et des hommes honnêtes et compétents, jusqu'aux élections.

Nous demandons aux représentants du peuple à l'Assemblée nationale constituante de faire leur devoir, en censurant un gouvernement qui a failli à ses missions fondamentales.

Fethi Benslama, psychanalyste ; Raja Benslama, universitaire ; Fadhel Jaziri, cinéaste ; Abdelwahab Meddeb, écrivain ; Ali Mezghani, professeur à l'université Panthéon-Sorbonne.

 


RAPPEL: Le Lien rouge du titre, vous envoi sur l'article original (Texte,Photos…)